Qui je suis ? Sorg le magnifique !


mystmanLe titre est bien entendu ironique, Sorg n'est pas magnifique, je l'ai laissé m'entrainer là ou je n'aurais pas du aller : à la limite de la rupture.

[...] Si il est un domaine ou je n'ai aucun succès (domaine sentimental) il en est un ou tout me tombe dessus comme par enchantement, je pense que cela doit être grâce à l'autre. Alors que le chomage des jeunes fait rage, je me trouve dans un secteur privilégié ou le chomage est limité et les salaires relativement élevés. Je n'ai jamais eut de problèmes pour trouver un emploi. Pas plus pour m'intégrer malgrè mon coté peu sociable. Paradoxalement les gens acceptent plus facilement quelqu'un qui parle rarement par rapport à quelqu'un qui l'ouvre tout le temps. Enfermé dans mon travail, j'avais soigneusement fabriqué une coquille qui me protégeait, Plus je mangeais et plus la coquille s'épaississait. J'étais de mieux en mieux protégé et mieux isolé. Je n'avais que mes amis. Pour casser cette monotonie, je me suis laissé par un jeu en ligne, pour ne pas le citer le plus célèbre des MMORPG. Au début j'y jouais sporadiquement, jusqu'à un certain 30 juillet 2005. Ce jour là j'ai fait une rencontre qui scella mon addiction à ce jeu en rencontrant un compagnon de jeu qui se révéla être plus tard une compagne de jeu. Je passerais rapidement sur cet épisode car j'ai toujours du mal à y repenser. Le fait est que j'ai eut beaucoup de joie, mais aussi pas mal de tristesse durant cette période.

Mais pour finir elle m'a ouvert 'un peu' les yeux, cependant j'étais trop idiot pour saisir la profondeur et la justesse de ce qu'elle me disait. Après 2 ans de jeu ensemble et une rencontre IRL inoubliable on s'est éloigné l'un de l'autre. Plus par necessité de se protéger que par lassitude. Plus tard j'ai arrêté le jeu. 
De cette période je garde quelques poemes, beaucoup de souvenirs et 2 citations 
- "Entendre une phrase qui tombe juste, c'est voir son âme dans un miroir." Depuis elle, je n'ai plus entendu de phrase juste. 
- "Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c’est le seul." Alors que je croyais mes ennemis partout, il m'a bien fallu reconnaitre que mon principal ennemi etait moi-même, mais uniquement une partie de moi-même.

Mais voila, même le plus aigri des hommes ne peut se contrôler quand il tombe amoureux. Et c'est malheureusement ce qui m'est arrivé avec une collègue de travail.. J'avais enfin trouvé une femme bien ni superficielle, ni allumeuse avec qui je m'entendais bien, on sortait souvent ensemble, on se ressemblait assez et pour tout dire, pour moi c'était elle et personne d'autre. Mais il arriva le moment ou je compris que je n'étais pas ce qu'elle cherchait. Je l'ai interprété et l'interprète encore comme n'étant pas assez bien. Et petit à petit cette idée fit son chemin dans mon esprit au point de m'obséder : 'Je ne suis pas assez bien pour les femmes' voila ce qui me revenait en tête sans cesse. Je me suis mit à dérailler sérieusement. J'ai donc démissionné et vécu comme une loque pendant des mois sans ressources. Alcool aidant, je me laissais toucher le fond avec l'espoir de ne jamais remonter. Je devais trouver ma place dans les abysses, là ou vont es gens qui ne sont pas assez bien pour les autres.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :