Qui je suis ? Sorg le blasé


mystmanComme pour la précédente page (Qui je suis ? Sorg le jeune), tout est à replacer dans son contexte, Colère, incompréhension, impuissance voila ce que Sorg et moi avions en tête à l'époque. J'ai même l'impression que c'est encore plus caricatural que la précédente page....


[...] Le lycée a été une période nulle ou au final j'ai noyé mes 3 sentiment dans des plaisirs simple, la nourriture et la fumette. Au fur et à mesure j'ai changé devenant de plus en plus gros, me sentant de plus en plus isolé. Et pourtant j'ai des amis FORMIDABLE !!! Mais ce n'est pas avec les amis qu'on passe une chose aussi simple que la Saint-Valentin. J'en ai voulu aux filles à mon époque, je détestais les voir rouler du derrière avec le string qui dépasse, ou la jupe ultra courte, mettre des débardeurs indecents et jouer les allumeuses. C'était le jeu à l'époque et avec le recul, je dirais que j'étais jaloux, je les tenais pour responsable de mon calvaire. Mais comment faire autrement quand, demandes sur demandes, on vous répond : "Désolé, tu n'es pas ce que je recherche" ou alors d'une manière plus ou moins grossière on vous fait comprendre qu'on est pas assez bien.
Pour me rassurer, je me suis dit que c'était une mauvaise période, une fois les 13-18 ans passés je me disais que ca irait mieux, les femmes seraient moins superficielle plus mature. Dans un sens en effet j'avais raison. Fini la racaille en survet', bonjour le badboy tatoué.
Certain diront que je suis aigri, caricatural. Et c'est sans honte que je répondrais : SUREMENT !! Mais comment faire autrement après plus de 10 ans de vide, 10 ans de questions et au final 10 ans de perte de confiance en soi et dans les autres. 13 ans pour être exact.
Enfin le lycée terminé me voilà en BTS informatique. Au moins j'étais tranquille, une a deux étudiantes dans la promotion, peu de contacts avec les élèves du lycée et des week-end de jeune programmeur, occupé à jouer ou à coder pour fuir sa soliditude. Ajouté à des soirées arrosées avec les amis j'avais une vie quasi normal en comparaison des autres mais à une exeption près, le fait d'être seul. Mais bon, peu m'importait. Les femmes ne veulent pas de moi ? Tant pis... Je les laisse aux mains de ceux qui apparemment le mérite. Une fois le BTS obtenu me voila dans la vie active.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :